• Mangrove pa(radis)iaque

    Mangrove pa(radis)iaque

     

    Les deux explorateurs ne parvenaient pas tout à à fait à se rappeler la raison de leur présence ici. Tout ce qu'ils savaient, c'est qu'ils étaient deux, face à l'immensité d'une mangrove sans merci et pleine de dangers, dans laquelle ils devraient bientôt lutter pour défendre leur vie. Heureusement, leur instinct et leur sens inné de la survie firent d'eux deux personnes raisonnables et débrouillardes, ce qui les amena, à force de bien chercher tout autour de l'assiette, à trouver une pagode, ou du moins une plante particulière qui était à la fois souple, résistante et imperméable à l'eau.

     

    Mais ce qui devait arriver arriva. Malgré leur détermination farouche à sortir de l'assiette marécageuse, leur pagode coula, et l'exploratrice voulant en trouver une autre, s'approcha de bien trop près d'une de ces plantes qui y ressemblait beaucoup. Il s'avéra que c'était un crocodile. Et, ma foi, lorsqu'on est dresseur de fourmi comme l'était cette demoiselle charmante, il est très difficile d'essayer de maîtriser un crocodile. C'est pour cette raison qu'une fin tragique s'en suivit. Quant à l'explorateur, on ne sait pas s'il réussit un jour à sortir de l'assiette. Une légende dit qu'il s'est perdu parmi les radis, et qu'il hante désormais la mangrove des régions tropicales de France.

    Mangrove pa(radis)iaque

    Seb, avec qui j'ai épluché des radis ce matin :  ♣ 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :